Chaque livre trouve son lecteur

Le premier diffuseur-distributeur de livres francophones au Canada

Chercher :   Recherche
avancée

On m'appelle encore « Madame la juge »

22,95 $

  • Editeur : Stanké
  • Sujet : Biographie
  • ISBN :9782760412453
  • Code ADP :449188
  • Pages :152 pages
  • Parution :février 2018
  • Valise :L4
  • Format: Papier

On m'appelle encore « Madame la juge »

22,95 $Disponible

Autres formats disponibles

Titre Format Prix Statut
 
On m'appelle encore « Madame la juge » ePub ePub 16,99 $ Disponible

Description du livre

NICOLE GIBEAULT vient d'une grande lignée : elle est la petite-fille d'Alexis Caron, ancien maire de Hull et député provincial et fédéral pendant plus de seize ans, et la nièce de Pierre Caron, qui a succédé à son propre père à titre de député jusqu'en 1968. Son grand-oncle, l'honorable François Caron, a présidé la commission portant son nom chargée de faire la lumière sur la moralité dans l'administration municipale de Montréal dans les années 1950. Quant à sa mère, Marie Caron-Gibeault, femme au parcours professionnel exceptionnel et féministe convaincue, elle a été avocate et militante libérale, et fut très impliquée politiquement et socialement ici et à l'étranger.

Toute carrière, quelle qu'elle soit, est un reflet de la vie d'une personne qui traîne avec elle son bagage, ses racines et les influences de son milieu. C'est probablement pour cela qu'en 1991, à trente-sept ans, Nicole Gibeault a été la première femme nommée juge en Outaouais. Elle a siégé à la Cour du Québec pendant vingt-trois ans. Depuis qu'elle a raccroché sa toge, elle est chroniqueuse judiciaire dans les médias, entre autres à TVA, à LCN et au 98,5 FM. On m'appelle encore « Madame la juge », c'est le parcours peu banal d'une femme de tête qui a beaucoup à raconter. Si elle écrit ce livre maintenant, c'est pour pouvoir revivre au ralenti une carrière qui a passé trop vite. En tant que juge, elle avait un devoir de réserve, désormais elle peut enfin s'exprimer, et elle le fait bien.


Biographie de l'auteur

En 1991, à trente-sept ans, Nicole Gibeault a été la première femme nommée juge en Outaouais. Elle a siégé à la Cour du Québec pendant vingt-trois ans. Depuis qu'elle a raccroché sa toge, elle est chroniqueuse judiciaire dans les médias, entre autres à TVA, à LCN et au 98,5 FM.


Suggestions de livres de l’éditeur

Stanké

Me Jean-Pierre Rancourt
Bernard Tétrault , Stanké
La Commission Charbonneau
Michel Picard , Stanké
Les Femmes au secours de l'économie
Monique Jérôme-Forget , Stanké



*Les Messageries ADP ne vendent pas directement au public, ces produits sont offerts chez un détaillant de livres près de chez vous. Trouver un détaillant